Connaissez-vous Tibero ?

Non ? Même si on vous l’écrit en coréen ?

티베로

Moi non plus, jusqu’à l’excellent article de Franck Pachot traitant du sujet.

Tibero est système de gestion de base de données relationnels, développé par la société coréenne TMaxSoft.

Dans la course à « l’Oracle-Killer », PostGreSQL a déjà une bonne longueur d’avance. C’est un projet Open Source, on trouve de plus en plus de documentation sur le net, la communauté est là et son fonctionnement se rapproche d’Oracle. Sans parler de l’engouement général pour le produit pour ce qu’il représente plus globalement.

En Corée, beaucoup de grandes sociétés ont cherché à se défaire d’Oracle, comme Hyundai et Kia. Evidemment vis-à-vis de la politique commerciale aggressive (dans le mauvais sens) de la firme Larry Ellison, mais également pour reprendre un peu de souveraineté vis-à-vis de la conservation de leurs données.

TMaxSoft est une société fondée en 1997 en Corée du Sud. Depuis, elle a déplacé son siège sociale et son centre de R&D à Chicago, et s’est implanté il y a maintenant trois ans en Europe à Paris.

Tibero est présenté comme une solution qui regroupe le meilleur des deux mondes : des fonctionnalités et une réactivité dignes d’un SGBD provenant d’un éditeur, mais tout en gardant un modèle de facturation simple et clair sans avoir besoin d’un partenaire tiers.

Quelques exemples :

  • Un bug en production ? TMaxSoft pourra vous répondre rapidement car il vous a vendu son propre produit, alors qu’avec une solution Open Source vous devez compter sur un partenaire tiers
  • L’envie d’activer une option en particulier ? plus besoin de vérifier si elle est dans votre contrat de license (une grande spécialité chez Oracle), elle est incluse dans le prix
  • Vous avez besoin d’Exadata, d’un cluster actif / actif ou d’un cluster passif / actif ? là encore, c’est embarqué nativement
Comparaison des fonctionnalités entre Tibero et les SGBD avec lesquels il rentre en concurrence

La maîtrise des coûts est une thématique récurrente dans tous les systèmes d’informations.
Là encore, Tibero joue la transparence avec la license « All-In », puisqu’on se coupe des pans les plus coûteux de ses concurrents, à savoir les options, le tarif prohibitif des licenses et le surcoût d’avoir un partenaire tiers.

Tibero
Comparaison des coûts selon les SGBD

Tibero, dans son rôle de concurrent à Oracle, joue la carte de la compatibilité. Comme souligné dans l’article de Franck, le moteur embarque les packages de compatibilité PL/SQL DBMS_%, ce qui permet à TMaxSoft d’afficher une compatibilité jusqu’à 97% avec Oracle.

Toutes les fonctionnalités d’un SGBD moderne sont là : haute-disponibilité, support des transactions, encryption des données.

Tibero3
Les fonctionnalités du moteur, affichées sur le site de Tibero

J’aime beaucoup l’Open Source, ne serait-ce que pour le contrepoids qu’ils peuvent apporter face aux géants du secteur (pensez SQL Server Linux ou sur Docker) ou la créativité dont ils font preuve.

Mais il me tarde d’essayer plus en profondeur cet acteur prometteur.

Merci de m’avoir lu

Damien

Les graphiques ont été fournis par Bruno, directeur technique France.
Article non sponsorisé.

Site officiel de Tibero : https://www.tmaxsoft.com/products/tibero/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :